Pourquoi faut-il profiter des taux bas pour devenir propriétaire ?

Pourquoi faut-il profiter des taux bas pour devenir propriétaire ?

 

Au risque de nous répéter et de passer pour des “marchands de soupe”, la période est super favorable pour emprunter et devenir propriétaire. On le doit à des taux d’intérêt des crédits immobiliers qui demeurent très bas, que ce soit pour le prêt en devise ou en euro, combiné à un retour de l’inflation. Véritable opportunité ou tendance durable ? Nos explications sur une situation qui pourrait vous amener à réfléchir sur vos projets d’achat immobilier.Devenir propriétaire grâce taux bas prêt en devise

Prêt en devise à taux fixe à moins 0,85% sur 20 ans

 

Pas mal ! Certes, nous avons connu des taux encore plus bas à l’été 2016 avec meilleur taux à 0,65% sur 20 ans, mais au regard de l’historique, ces conditions sont proches de la fourchette basse. Pourtant en tenant compte de l’environnement économique actuel, les conditions sont pourtant beaucoup plus favorables aux emprunteurs et c’est pourquoi nous pensons que devenir propriétaire de sa résidence principale pour un frontalier est vraiment une opportunité. Au delà du montant élevé des loyers en zone frontalière, nous appuyons notre affirmation sur 2 points essentiels : L’inflation et le marché de l’immobilier.

{{cta(‘d71a36ea-b5e6-4b6e-b230-810e53684332’)}}

 

Avec le retour de l’inflation, on pourrait parler de taux négatifs

 

L’inflation est la hausse générale des prix et des services qui à notamment pour conséquence une augmentation des salaires. En Suisse en 2016, l’inflation était de -0,01% alors que pour 2018 le taux attendu sera de 0,9%. Cela signifie que les intérêts d’un prêt en devise contracté en ce mois de juin à 0,85% sur 20 ans seront absorbés par l’augmentation de 0,9% du salaire des emprunteurs. En restant dans le cadre d’un crédit immobilier en franc suisse pour un travailleur frontalier ayant des revenus en CHF (sans tenir compte de l’impact du change euro/chf), le taux d’inflation étant supérieur au taux du crédit nous pourrions parler de taux négatif. Dans ces conditions, il est très intéressant d’emprunter pour acheter sa résidence principale !

 

Un marché de l’immobilier qui ronronne

 

Bien que de nouveaux logements fleurissent autour de la frontière suisse (ils ont été vendus en 2016 et 2017), ce début d’année 2018 n’est pas forcément euphorique en terme de transaction. Le marché de l’immobilier de la Haute-Savoie et du Pays-de-Gex restent dynamique par rapport au niveau national, mais les retours de nos partenaires bancaires font ressortir des retards par rapport aux objectifs de production de crédit immobilier. Difficile de donner une explication à cette évolution sinon une baisse du taux de change, qui limite le pouvoir d’achat des frontaliers combiné au ralentissement migratoire de la population genevoise (sous le coup des menaces en terme d’emploi, scolarité des enfants, déclaration en France etc…). Pour le coup, cela offre des opportunités de négociation avec les vendeurs mais aussi avec les banquiers. Tous deux devront faire preuve d’un peu plus de souplesse s’ils veulent atteindre leurs objectifs. Et ça, c’est bon pour l’acheteur.

 

La conjonction des éléments est donc très favorable aux acquéreurs. Il s’agit donc d’une bonne période pour devenir propriétaire pour acquérir sa résidence principale. Pour vous engager sereinement dans vos démarches et pour gagner en crédibilité face aux vendeurs, faites valider gratuitement votre budget par un conseiller Mon-taux.com. 

 {{cta(‘f5212975-2823-49a8-887d-d4cb0a8a26c2’)}}

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.