Financement à 110%, âge de fin de prêt à 95 ans…une solution innovante pour finaliser plus de ventes

Financement à 110%, âge de fin de prêt à 95 ans…une solution innovante pour finaliser plus de ventes

 

 

Dans un marché de l’immobilier pour lequel il est difficile de trouver une tendance en cette année 2018, et face à la montée en puissance des banques en ligne, le crédit immobilier demeure l’axe principale de conquête de nouveaux clients pour les banques de réseaux. C’est donc dans cette logique qu’elles ont défini des objectifs de production élevés. Six mois plus tard, force est de constater qu’elle peinent à tenir leurs chiffres et se montrent donc beaucoup ouvertes à étudier les situations les plus complexes. Une bonne nouvelle pour les acteurs du marché de l’immobilier. Toutefois, certains acheteurs demeurent difficilement finançables. Comment financer un client qui n’a pas d’apport ? Peut-on obtenir un prêt pour un acheteur qui a plus de 60 ans ? Est-il possible de financer du locatif pour des jeunes propriétaires de leur résidence principale ? Autant de situation auxquelles nous sommes tous confrontées et pour lesquelles nous avons maintenant des solutions.

 Solution de financement pro de l'immo

Les séniors : âge de fin de prêt 95 ans et sans assurance emprunteur.

 

Paul à 72 ans, veuf, perçoit une retraite de 3500.- CHF. Propriétaire de sa résidence principale à Thonon qu’il souhaite conserver, il veut acheter un T2 à Annecy pour se rapprocher de sa fille. Pour ce pied à terre, qui ne sera considéré comme une résidence secondaire, Paul a pu obtenir un financement de 180’000.- € sur 15 ans au taux de 1,50%. Pour ce crédit et ne s’agissant pas sa résidence principale, la banque a accepté le dossier sans assurance emprunteur !

 

 

Les jeunes : devenir propriétaire avec 3’000.- € d’apport.

 

Louise a trouvé un travail sur Genève depuis 6 mois. Avec son compagnon Aurélien, ils ont l’opportunité d’acheter un T3 à St Genis Pouilly pour 280’000.- €. Avec leur apport de 3’000.- €, nous avons pu mettre en place un financement de 302’500.- € à 1,85% sur 20 ans, soit 108% du prix d’achat.

 

Investissement locatif : Reprise de prêt consommation, financement à 107%, taux d’endettement 39%

 

Mathias et Virginie, 2 enfants, ont construit leur maison il y a 4 ans.

 

Salaire : 7’700.- € par mois

Prêt en cours sur la maison : 2’500.- CHF/mois

Prêt voiture : 750 €/mois capital restant dû 18’000.-€

Taux d’endettement actuel : 35%

 

Projet : Pour préparer la retraite, ils envisagent l’achat d’un appartement en VEFA à Saint Julien en Genevois à 230’000 €. Ils disposent d’un apport personnel de 10’000.- €

 

Position de la banque : Refus, taux d’endettement trop important.

 

Solution : Nous avons repris le prêt consommation en cours pour faire un prêt immobilier de 248’000.- € sur 25 ans à 1,85%. Les clients n’ont pas eu à changer de banque et ont conservé le prêt en cours sur leur résidence principale.

 

 

A travers ces quelques illustrations, pour lesquelles les banques de proximité n’avaient pas de réponse, vous constatez qu’il est encore possible d’innover en terme de crédit immobilier. Cette solution résolument novatrice, réservée pour aux résidents, ouvre de nouvelles perspectives pour investir dans l’immobilier, pendant que les taux d’intérêts sont encore bas…..

 

{{cta(‘afb6f282-cc7b-48f5-8f0c-d610d4daade9’)}}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.