29/06/2020 – L’Euro est encore fébrile face à un franc suisse plombé par les taux négatifs

29/06/2020 – L’Euro est encore fébrile face à un franc suisse plombé par les taux négatifs

Les publications de la semaine passée concernant l’euro sont rassurantes mais n’offrent pas encore de certitudes aux investisseurs. De son côté,  le franc Suisse continue de jouer les valeurs refuges, au grand dam des autorités monétaires du pays et malgré des taux d’intérêts négatifs.

EUR

La semaine dernière s’est révélée être en dents de scie pour l’Europe. En effet, la semaine commençait difficilement puisque l’on apprenait que l’Allemagne voyait son taux de contamination de coronavirus repartir à la hausse, et de ce fait procéder à un confinement partiel, en fonction des foyers de contamination.

Par la suite, au cours d’une réunion entre la commission européenne et la Chine, la présidente Ursula Von Der Leyen s’était montrée intransigeante face au président chinois Xi Jinping concernant la lente mise en place des accords commerciaux entre l’Empire du Milieu et les entreprises de l’Union Européenne.

Malgré tout, les très bons chiffres affichés par l’UE, en termes de PMI manufacturiers et services, ont permis de soutenir l’euro face aux autres valeurs.

En fin de semaine, la France affichait également d’excellents chiffres concernant la confiance des consommateurs pour le mois de Juin. Résultat très important, quand on sait que depuis plusieurs mois maintenant, la crise du coronavirus paralysait la majorité des pays européens.

Lors de son discours de vendredi dernier, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, s’est exprimée favorablement en une reprise de l’activité économique européenne dans les prochains mois. En effet, selon elle, le pire de la crise est passée, bien qu’il faille faire preuve de prudence face à une potentielle deuxième vague de contamination par le coronavirus. Après avoir subi une baisse de 6% du PIB européen, la BCE prévoit un rebond de 5,2% pour 2021, et 3,3% pour 2022. Christine Lagarde, au cours de son discours, a par ailleurs confirmé que la banque centrale continuera son programme de rachat d’obligations pour soutenir l’économie européenne, à hauteur de 1 350 milliards d’euros jusqu’en Juin 2021.

CHF

Difficile semaine pour la paire EURCHF. En effet, si cette dernière s’est appréciée au cours de la journée de Lundi 22 Juin 2020, la paire évoluait à la hausse, atteignant un pic à 1.0724, nous avons pu constater un retournement de marché à partir de Mardi 23 Juin 2020. Et cette chute du taux de change s’est étendue sur toute la semaine passée, pour clôturer vendredi soir à 1.0630.

Symbole de stabilité monétaire, le franc suisse jouit encore et toujours de son statut de valeur refuge. En effet, la paire EURCHF reste tiraillée entre les très bonnes annonces économiques globales, et la crise sanitaire qui n’en finit plus de s’éterniser au profit du franc suisse.

Du côté économique, c’est le marché de l’immobilier suisse qui fait parler de lui. Depuis 2015, les taux d’intérêts sont négatifs, permettant aux investisseurs de pouvoir acquérir à bas coûts des biens immobiliers. Pari réussi, puisque depuis près de 5 ans  les capitaux affluent en masse. Les immeubles de rendement ont donc été pris d’assaut par les investisseurs. Par ailleurs, la crise de coronavirus que nous subissons depuis plus de 3 mois, a totalement ralenti le marché, et de ce fait fait tomber les prix, puisque la demande n’est plus. Il est donc fort probable que l’immobilier soit encore pour une période indéterminée, l’investissement le plus attrayant.

Enfin, concernant la pandémie, le pays a vu au cours de la semaine son nombre de cas de contamination repartir à la hausse et cela inquiéte l’Office Fédéral de la Santé Publique. En effet, après un pic atteint samedi, les autorités suisses ont rappelé l’importance des mesures de protections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.