17/12/2020 – Pouvez-vous encore profiter des avantages fiscaux du 3ème pilier en 2021 ?

17/12/2020 – Pouvez-vous encore profiter des avantages fiscaux du 3ème pilier en 2021 ?

Partagez avec les frontaliers !

L’histoire entre les frontaliers genevois et le 3ème pilier semble arriver à son terme. Une histoire qui remonte aux années 90, lorsque les assureurs suisses ont pu proposer aux personnes travaillant à Genève d’épargner sur un contrat d’épargne en échange d’une réduction d’impôt significative. Vendu essentiellement pour l’avantage fiscal, cette solution de prévoyance, dont la rentabilité intrinsèque n’arrive pas à la cheville de celle du livret A, voit son principal argument de vente tomber avec la réforme de l’imposition à la source. A compter du 1er Janvier 2021, les versements sur un 3ème pilier ne pourront plus générer de réduction d’impôt, sauf à bénéficier du statut de quasi-résident.  

encore-profiter-des-avantages-fiscaux-du-3eme-pilier-2021

 

La réforme de l’impôt à la source à Genève 

 

A la base une loi fédérale qui prévoit que l’impôt à la source a un effet libératoire pour tous les frontaliers. A l’entrée en vigueur de la loi au 1er Janvier, pour ceux qui ne peuvent prétendre au statut de quasi résident, les demandes de rectification de l’imposition à la source ne pourront porter que sur :

 

  • Barème
  • Taux
  • Revenu du conjoint ( Barème C )
  • Les charges de famille avec les enfants mineurs ou majeurs
  • Le revenus de compensation
  • Les multi activités pour ceux qui cumulent plusieurs employeurs

 

Cette réforme va concerner les revenus à partir de 2021. Pour l’année 2020, c’est encore le cadre actuel qui s’applique. Il peut être opportun de profiter de ces derniers jours pour :

 

  • Faire un versement exceptionnel sur votre 3ème pilier dans la limite de 6’826.-CHF annuel
  • Effectué un rachat dans le cadre de votre 2ème pilier

 

Vous aurez, comme chaque année, jusqu’au 31 Mars pour faire votre demande de rectification. 

 

Quasi-résident le choix gagnant ?

 

Le quasi-résident, dont la dénomination évolue également avec la réforme,( taxation ordinaire ultérieure ), permettra aux frontaliers de continuer des avantages fiscaux des versements sur le 3ème pilier, mais plus globalement d’une imposition au “frais réel” au lieu de l’imposition forfaitaire à la source. Si le statut est réservé aux frontaliers dont 90% des revenus sont perçus en Suisse, pour autant il n’est pas systématiquement synonyme d’être un avantage. Opter pour ce statut peut s’avérer moins favorable que la taxation forfaitaire à la source. 

 

 Aussi, il est recommandé de se rapprocher d’une fiduciaire afin de :

 

  1. Vérifier votre éligibilité au statut
  2. Faire un comparatif de taxation 

 

Cela vous permettra de prendre la meilleure décision pour votre imposition sur Suisse. De nombreuses sociétés fiduciaires proposent ce service à Genève. Il faut compter entre 60.- et 100.- CHF pour une étude d’évaluation et  entre 100.-CHF et 200.-CHF pour une déclaration.

 

A RETENIR 

  • AVANTAGE FISCAL DU 3èME PILIER RÉSERVÉ AU QUASI-RÉSIDENT
  • LES VERSEMENTS EN 2020 DONNERONT ENCORE UN RÉDUCTION D’IMPÔT
  • FAIRE UNE ÉVALUATION AVANT DE FAIRE UN CHOIX

 


Partagez avec les frontaliers !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.