21/12/2020 – A Noël les vaccins, à Pâques c’est la fin ?

21/12/2020 – A Noël les vaccins, à Pâques c’est la fin ?

Difficile de sortir de cette année 2020 sans échapper à l’actualité autour du COVID. Le marché des changes est particulièrement impacté à travers les informations d’interventions des banques centrales, des perspectives de reprise de l’économie, l’évolution du chômage. Tentons de trouver quelques explications et perspectives à l’évolution du cours euro/chf qui flirte autour des 1,08 en ce début de semaine de Noël.

EURO

La devise européenne avait retrouvé un peu de vigueur face au franc suisse après le soutien quasi inconditionnel de sa banque centrale.La BCE soutiendra massivement la reprise de l’économie et viendra épauler les banques en vue de cette reprise. Il n’y a guère de doute sur le sujet. La monnaie unique a été pénalisée en fin de semaine par le Brexit dont une sortie sans accord semble maintenant la plus probable. A court terme, l’économie de la Grande Bretagne aura plus à perdre que l’Union européenne, mais cela est tout de même une mauvaise nouvelle pour l’UE. Enfin, comment passer sous silence les nouvelles mesures de confinement qui tombent un peu partout sur les pays européens. La souche mutante venant d’Angleterre entraîne une fermeture des frontières et de nombreuses inquiétudes à l’heure des fêtes de fin d’années. Le lancement de la vaccination  au 27 Décembre pour tous les pays d’Europe doit apporter quelques notes d’optimisme et d’espoir de retour à un vie “normale”. A ce stade, la solution vaccinale et le confinement semblent être les seuls remèdes dont disposent les pays occidentaux pour lutter contre le virus. Espérons qu’ils soient efficaces rapidement !

CHF

La vague COVID saison 2 touche aussi la Suisse, plutôt du côté alémanique. Le conseil fédéral a renforcé ses mesures afin de protéger le système hospitalier tout en ayant le souci de protéger l’économie du pays. Drôle de situation dans le bassin Genevois, avec côté français des restaurants et des bistrots fermés dans un pays déconfiné et les mêmes bars et restaurants ouverts côtés suisses dans un pays ou les mesures sont durcies..La Banque Centrale Suisse s’est fait tirer les oreilles par les américains au titre de son intervention trop importante pour soutenir sa monnaie. Le franc suisse est clairement piloté par les interventions de la BNS, depuis de nombreux mois et le sera encore dans le futur. Les autorités monétaires helvétiques ayant clairement répondu qu’elles ne changeraient en rien leur politique d’intervention sur les marchés afin de maintenir le franc à un niveau acceptable pour son économie. L’euro/chf a 1 pour 1 n’est donc pas pour tout de suite, nous finirons donc l’année entre 1,07 et 1,08.

Meilleurs vœux à tous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.