22/12/2020 – Banque suisses pour frontaliers : comparatif des “frais de domicile à l’étranger”

22/12/2020 – Banque suisses pour frontaliers : comparatif des “frais de domicile à l’étranger”

Partagez avec les frontaliers !

Depuis quelques années maintenant les établissements bancaires helvétiques facturent des frais à leurs clients demeurant hors de Suisse. L’explication de cette facturation est motivée par des obligations et responsabilités fiscales qui pèsent sur la banque. Le frontalier est clairement la cible de ces frais dont les montants varient fortement d’une banque à l’autre. Qui est le plus cher ? Est-il possible de bénéficier de la gratuité ? Nous avons épluché pour vous les tarifs des prestations des plus importants acteurs du marché. 

LES GRATUITS 

Pas vraiment une surprise, de part leurs origines, CA Next Bank ( Filiale des Crédit Agricole frontaliers) et la Banque du Léman ( émanation de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes) ne facturent pas de frais de domiciliation à l’étranger. Ces établissements ayant été créés pour accompagner les clients côtés suisse, c’est plutôt logique de leur part d’avoir une politique tarifaire favorable aux frontaliers. Cette clientèle semble appréciée par La Banque Cantonale Vaudoise (BCV) qui n’impute pas de frais de domiciliation à l’étranger.

LES GRATUITS SI… 

En échange d’une relation bancaire active et d’un peu d’épargne, une partie des banques suisses ne facture pas ces frais pour les clients domiciliés sur France. En complément de son pack dédié aux frontaliers, le géant UBS, n’applique pas le supplément de 30.- CHF/mois pour autant qu’il enregistre une entrée régulière de salaire de 500.- CHF/mois. C’est plutôt facilement réalisable pour une personne qui travaille en Suisse. La Banque Migros renonce, elle, a facturé 25.- CHF/mois à la condition de détenir plus de 7’500.- CHF sur ses comptes. 

ILS VOUS PRÉLÈVENT DES FRAIS 

C’est une majorité en nombre, probablement pas en part de marché, mais ils sont nombreux à avoir fait le choix de facturer ce supplément pour domicile à l’étranger, avec des montants qui vont de 72.- CHF à 480.- par année. En bas de tableau, nous trouvons la BCGE avec une facturation annuelle de 72.- CHF/an. Forte de ses implantations à Annecy, Lyon et Paris, la banque genevoise limite sa tarification à 18.-CHF/trimestre. Le tarif le plus courant est de 240.-CHF/an chez RAIFFEISEN Ouest-Meyrin, RAIFFEISEN Arve et Lac, RAIFFEISEN Versoix mais aussi auprès de la Banque Cler ( ex banque Coop) qui prélève 20.-/mois. Il vous en coûtera 300.-CHF/ an auprès de la RAIFFEISEN Bernex/Rhône, autant que Postfinance qui vous facturera mensuellement 25.-CHF si vous habitez en France. Enfin, au “sommet du palmarès” le Crédit Suisse, pour qui les travailleurs frontaliers ne semblent pas du tout être une cible ( sauf à détenir un fortune supérieure à 1 Million) qui facture un supplément de 40.-CHF/mois soit 480.-/an pour les clients résidents hors Suisse et Liechtenstein.

LES AUTRES ALTERNATIVES 

Recevoir son salaire en franc suisse sans avoir un compte en Suisse, c’est possible !  Depuis plusieurs années, les banques du réseau Crédit Mutuel/CIC offrent la possibilité d’ouvrir un compte en franc suisse en marge du compte euro. Vous échapperez aux frais de domicile à l’étranger mais vous devrez vous acquitter de frais pour la gestion des comptes et faire face à quelques limites en termes de fonctionnement ( pas possibilité de payer des BVR).  

Comparatif réalisé en Novembre 2020 sur la base des conditions tarifaires publiées par les établissements bancaires. 


Partagez avec les frontaliers !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.